10/03/12

Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, de Dai SIJIE

"Nous nous approchâmes de la valise. Elle était ficelée par une grosse corde de paille tressée, nouée en croix. Nous la débarrassâmes de ses liens, et l'ouvrîmes silencieusement. À l'intérieur, des piles de livres s'illuminèrent sous notre torche électrique; les grands écrivains occidentaux nous accueillirent à bras ouverts: à leur tête, se tenait notre vieil ami Balzac, avec cinq ou six romans, suivi de Victor Hugo, Stendhal, Dumas, Flaubert, Baudelaire, Romain Rolland, Rousseau, Tolstoï, Gogol, Dostoïevski, et quelques Anglais : Dickens, Kipling, Emily Brontë...
Quel éblouissement !
Il referma la valise et, posant une main dessus, comme un chrétien prêtant serment, il me déclara :
- Avec ces livres, je vais transformer la Petite Tailleuse. Elle ne sera plus jamais une simple montagnarde"


J'en attendais énormément de cette lecture. D'abord parce que la lecture de la quatrième de couverture est très alléchante. Je me suis attendue à un livre sur la découverte du plaisir de lire mais il n'y a que de très maigres passages à ce sujet, à mon grand regret... Ensuite, parce que j'avais lu de ci de là quelques bonnes critiques.

Au final ça a donné pour moi une lecture agréable, fluide. Mais l'histoire me paraît quand même un peu entrecoupée, avec quelques phrases où l'auteur est un peu cru, voire parfois sale, le tout parsemé de belles phrases poétiques sur la condition humaine des deux jeunes protagonistes, sur la littérature, la vie, ...

Je pense que peut-être ce livre poursuit trop de buts à la fois : nous faire découvrir l'époque de la révolution culturelle de Mao Zedong qui impose sa dictature, nous faire vivre de l'intérieur ce que pouvait être une "rééducation" à cette période, nous évoquer la montagne du Phénix du Ciel dans la province du Sichuan, décrire les premiers émois de la vie amoureuse de deux jeunes garçons,  et enfin faire une sorte d'apologie de la littérature comme pouvant cultiver et transformer un être humain.
Au final, l'auteur aborde et effleure un peu tous ces sujets sans vraiment les exploiter et il est vrai que l'on reste sur une légère sensation d'inachevé...

Je vous conseille néanmoins de le lire car cela reste une lecture divertissante, et de me donner ici votre avis ! 

Posté par lienaa à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, de Dai SIJIE

Nouveau commentaire